École de cirque de Verdun

L’École

À propos

À propos

Mission

L’École de cirque de Verdun a pour mission de faire connaître les arts du cirque au plus grand nombre en ayant recours à la formation, aux loisirs, à la diffusion et à la production d’activités liées au domaine du cirque.

Objectifs

  • Faire découvrir au plus grand nombre, majoritairement aux jeunes personnes, les moyens, les outils et les opportunités pour s’émanciper et se réaliser à l’intérieur d’un cadre qui a pour forme et pour couleur le cirque.
  • Faire profiter son milieu, sa communauté et les individus qui la composent des retombées sociales et économiques de ses activités.
  • Offrir aux enfants, adolescents et adultes de tous les milieux, la possibilité d’acquérir une formation complète en techniques de cirque.
  • Rendre accessible les bienfaits incontestables des arts du cirque — dans un contexte récréatif et non compétitif —, représente le moteur de nos activités.

placeholder-class-gen

Valeurs

L’École de cirque de Verdun encourage et partage plusieurs valeurs pour la pratique des activités de cirque. Tous nos employés partagent ces valeurs fondamentales et les vivent au quotidien avec les participants. Nous sommes dynamiques et proactifs, dans un climat sécuritaire et de confiance réciproque.

Nous assumons notre rôle de leader en cirque récréatif et de loisir au Québec, en mettant au premier rang les valeurs qui distinguent nos actions et notre organisation unique :

Accessibilité. Nous nous engageons à rendre accessible notre offre de service avec les taux horaires les plus bas sur le marché.

Camaraderie. Nos formateurs sont proches des participants afin de donner les meilleurs repères, les guider, les conseiller et les assister. À chacun des cours offerts, il se développe un esprit de camaraderie.

Esprit d’équipe. Nos formateurs ont la capacité de créer de réels liens avec nos participants dans un but commun d’entraide et de collaboration, tout en privilégiant la réussite de chacun et du groupe, dans lequel se crée un lien stimulant qui les amène à se dépasser.

Persévérance. Aucune pression négative ni aucun jugement ne sont portés. Au contraire, chacun des participants est encouragé à se dépasser dans ce qu’il entreprend, ce qui conduit à un sentiment de satisfaction.

Estime de soi. Nous croyons que l’expérience du cirque à l’École contribue au développement de l’estime de soi par l’appréciation de ses propres valeurs et la découverte de nouvelles.

Satisfaction du client. Nos cours sont basés sur les services et nous estimons que chacun des participants représente une assise essentielle de nos actions. Nous nous tenons donc à l’écoute de chacun et dispensons des services diligents et professionnels.

Services

Lieu propice d’épanouissement et de perfectionnement, l’École offre, dans un contexte récréatif et professionnel, des cours de base, des cours spécialisés, des ateliers d’initiation, des camps de jour durant l’été et des spectacles. Les techniques de cirque développées à l’École portent sur : l’acrobatie, la manipulation, l’aérien, les équilibres sur objets et le trampoline. Toutes les activités se déroulent sur une piste entièrement aménagée et adaptée aux participants de tous âges.

Notre approche

L’École œuvre à l’épanouissement physique et émotionnel des participants à travers des programmes de formation récréative et pré-professionnelle, ainsi que des projets permettant d’éveiller la coordination, la force, la souplesse, la créativité, la concentration, le tout dans un cadre sécuritaire de qualité.

L’expertise et la qualité des formateurs, ainsi que leur approche individualisée, contribuent au mieux-être des petits et des grands qui choisissent le cirque comme activité récréative.

Historique

  • L’École de cirque de Verdun voit le jour en janvier 1988, avec une première session dans le gymnase de l’école Notre-Dame-des-Sept-Douleurs sous la supervision de Michel Legault et Jacqueline Massé, dans le cadre du service des loisirs de la ville de Verdun.
  • Krzysztof Soroczynski, actuellement formateur au cirque Éloize, se joint à l’équipe  en 1991 et devient membre fondateur de l’école qui est désormais incorporée.
  • Plaque tournante pour l’ÉCV : la participation au Festival de cirque de Lévy en 1993 amène ses étudiants à jouer pour la première fois sous un vrai chapiteau de cirque. Cet événement donnera la piqûre du cirque, entre autres à des Nicolas Boivin-Gravel (Éloize), Jean-Philippe Cuerrier (Éloize), Émilie Brunet, Marie-Élaine Mongeau (Cavalia), et bien d’autres.
  • En 1994, la troupe de l’école participe pour la première fois au Festival international de jazz de Montréal, ce qui deviendra par la suite une tradition. C’est une occasion idéale pour les jeunes de présenter un spectacle dans la rue et devant une foule de plus de 800 personnes.
  • Le 10 juin 1996, l’ÉCV poursuit ses activités dans les locaux de l’aréna Guy-Gagnon. L’École se dote alors d’un plan de développement pour répondre à la demande sans cesse grandissante de formation en arts du cirque.
  • À l’automne 1997, l’ÉCV devient membre du regroupement « En Piste » qui réunit plusieurs entreprises des arts du cirque. Par sa mission et ses activités, l’ÉCV se positionne de plus en plus comme une entreprise complémentaire au secteur des arts du cirque.
  • L’ÉCV participe en 1998 au Cirque Parasol, parrainé par « En Piste ». Présentation des premiers ateliers d’initiation aux arts du cirque pour le grand public et spectacle de la troupe à Ottawa et Vancouver. Après cet événement,  l’ÉCV affine le libellé de sa mission et s’oriente définitivement vers la formation. La même année, l’ÉCV organise un spectacle-bénéfice au Monument national avec le spectacle « Excentricus » du Cirque Éloize. La troupe école de l’ÉCV fera la première partie et aura ainsi l’occasion de côtoyer des artistes professionnels.
  • En 1999, l’ÉCV améliore ses structures en développant des postes permanents en administration, en gestion et en formation. Plus de 175 étudiants suivent des cours récréatifs en cirque, 200 enfants fréquentent le camp de jour estival et quelque 8 000 jeunes s’initient aux arts du cirque avec les ateliers d’un jour.
  • À l’été 2000, l’ÉCV offre des ateliers d’initiation aux arts du cirque pour le grand public dans le cadre des Fêtes du Canada dans le Vieux-Port de Montréal. Plus de 40 employés participeront à l’événement. Dans des cadres plus restreints, ces expériences seront répétées en 2001, 2002, 2003 et 2004.
  • L’expertise de l’ÉCV s’est développée au fil des années et l’amène à participer à différentes consultations sur la formation récréative, la formation préparatoire et la formation des formateurs :
    • Mise sur pied du Programme préparatoire.
    • Chantiers sur la formation du secteur « En Piste ».
    • 2e rencontre internationale sur la formation en arts du cirque à Avignon en juillet 2001.
    • Participation à la Mission culturelle du Québec au Mexique en avril 2002.
    • Participation au comité de formation en arts du cirque.
  • En avril 2002, l’ÉCV est reconnue par le Ministère de la culture et des communications du Québec, au même titre que l’École nationale de cirque, pour offrir le Programme préparatoire aux études professionnelles.
  • En décembre 2002, l’ÉCV termine son année avec un taux de fréquentation inégalé : 212 participants suivent la formation récréative, 12 étudiants poursuivent une formation au programme préparatoire, 300 enfants fréquentent le camp de jours estival et plus de 12 000 jeunes touchent aux arts du cirque par le biais des ateliers d’initiation d’une journée.
  • En 2003, L’ÉCV entreprend la mise en valeur du site de l’École en faisant la promotion d’une salle de diffusion, de production et de création dédiée aux arts de la scène, et plus spécifiquement aux arts du cirque. Des entreprises culturelles utilisent déjà ce service : le Cirque Éloize, Justin Case, le Théâtre du Nouveau Monde, Répercusions Théatre, etc.
  • En 2004, un projet de formation intensive d’une semaine dans le Grand Nord est élaboré en partenariat avec l’école Badabin Eeyou. Outre l’expérimentation des techniques de cirque, ce projet a comme objectif de rapprocher les cultures cries, inuites et québécoises. De plus, les nombreux talents de nos jeunes circassiens seront mis de l’avant lors de la soirée-bénéfice pour les athlètes canadiens.
  • En 2005, l’École poursuit sa mission d’accessibilité par l’initiation aux arts du cirque à des événements extérieurs tels que : La fête des enfants de Montréal au parc Maisonneuve, En Ballon nous à Verdun, etc. L’École participe à la Semaine des arts du cirque aux Îles-de-la-Madeleine. Enfin, l’École de cirque de Verdun apporte sa contribution à la parution du livre Le Cirque, de la collection « Curieux de savoir », édité par Dominique et cie.
  • En 2006, L’École de cirque de Verdun fête ses 15 ans en tant qu’entreprise d’économie sociale. Cet événement est souligné par une programmation festive qui comprend un Cabaret mystère, un 15e spectacle annuel et une soirée-bénéfice. L’École inscrit ses ateliers d’initiation, son spectacle « Écureuil » et ses camps de jour dans le Programme du soutien à l’école montréalaise. Les ateliers d’initiation aux arts du cirque franchissent le seuil des 15 000 participants et les cours récréatifs comptent quelque 730 inscriptions. L’École est également recommandée dans le Guide Petit Futé Montréal 2006-2007.
  • En 2007, l’École inscrit sa campagne de financement au programme Mécénat Placements Culture du Conseil des arts et des lettres du Québec. En mars, elle organise son cocktail-bénéfice, suivi de la soirée Cabaret présentée par le programme préparatoire et ses invités.
  • En 2012, l’ECV reçoit une subvention de 3,4 millions de dollars pour améliorer des infrastructures et des locaux administratifs.
  • Septembre 2015, les travaux de construction pour le réaménagement de l’école débutent.
  • 10 septembre 2016, l’école débute ses activités dans ses nouveaux locaux, et plusieurs nouveaux cours sont offerts au grand public.

Liens utiles

En piste. Regroupement national des arts du cirque

TOHU, La cité des arts du cirque

École nationale de Cirque de Montréal

La Caserne 18-30

Les 7 doigts de la main

Cirque Éloize

Cirque du Soleil

Jongleurs Associés du Québec (JAQ)

Boutique Goudurix

Matériel de cirque

Le Cyber Magazine de la famille et de la petite enfance

Vixx Mag

Partenaires